Breastfeeding resources

By:  Sara Scharnitzky

May 22 2013

Comment optimiser l’extraction du lait maternel

 

La plupart des mères qui allaitent veulent, un jour ou l’autre, tirer du lait ou doivent le faire, pour différentes raisons. Alors, arrivent les questions : comment faire, et comment optimiser l’extraction de lait?

Je vais tenter de répondre à ces questions en vous donnant des outils pour rendre votre extraction de lait plus efficace. Cet article ne se veut pas exhaustif sur le sujet, mais j’espère qu’il vous aidera dans votre allaitement.

Plusieurs situations peuvent amener une maman à tirer du lait, par choix ou par nécessité. Mais attention, ce n’est pas une étape obligatoire de l’allaitement. Toutes les femmes qui allaitent n’ont pas besoin de tirer du lait, et toutes les femmes qui tirent du lait n’ont pas besoin d’un tire-lait. En effet, il est possible de tirer votre lait à la main et cette technique (la méthode Marmet, voir en référence) est parfois plus efficace qu’un tire-lait. Aucun tire-lait n’est aussi efficace que la succion du bébé. Donc, les résultats ne sont pas garantis avec un tire-lait. Également, ce que vous arrivez à extraire n’est, en aucun temps, un indicateur de votre production.

La première chose à faire avant de tirer du lait est de se laver les mains pour éviter tout risque de contamination. Ensuite, pour faciliter l’extraction, il est recommandé de masser les seins à la main pour stimuler le réflexe d’éjection. Ce massage peut se poursuivre pendant l’extraction pour augmenter la quantité de lait recueilli. La compression des seins peut aussi être exercée.

 

Le moment choisi pour tirer du lait peut être important.
Si vous voulez récolter du lait pour des occasions spéciales, vous trouverez peut-être plus facile et plus efficace de tirer le matin quand la production de lait est à son maximum ou la nuit quand la prolactine est plus sécrétée. En soirée, la récolte risque d’être plus maigre.

Aussi, on se demande souvent si on doit tirer avant ou après une tétée.
Avant une tétée, cela implique de stimuler votre réflexe d’éjection, ce qui peut être difficile pour certaines femmes. Également, cela fait en sorte que le débit sera plus lent pour votre bébé qui boit après, ce qui peut le rendre insatisfait. Tirer après une tétée peut être plus facile car le réflexe a été stimulé par votre bébé mais celui-ci vous laisse moins de lait à tirer dans vos réserves. Donc, selon la fréquence à laquelle vous tirez ou selon le besoin, il peut être astucieux de choisir l’un ou l’autre. Si vous tirez après une tétée, faites-le tout de suite après pour ne pas affecter le débit de la tétée suivante.

Mais attention, quand vous tirez du lait, vous ne privez pas votre enfant. Tant qu’il y a de la succion exercée, par votre bébé ou par un tire-lait, il y a du lait qui se fabrique. Seul le débit est affecté. Si vous voulez tirer de façon quotidienne, faites-le toujours au même moment, à la même heure environ, pour faire en sorte que votre production s’ajuste à cette nouvelle demande et vous permette de tirer un peu plus à chaque fois. Ce qui est important, c’est de choisir un moment où vous êtes détendue, reposée et où vous pensez à votre bébé. N’hésitez pas à regarder votre bébé, sa photo, cela facilitera le réflexe d’éjection.

De façon générale, plus vous avez besoin de tirer du lait souvent, plus il vous faudra un tire-lait performant, en sachant que le plus performant est celui que l’on trouve à l’hôpital (tire-lait double) ou en pharmacie, en location.

La coupole doit être ajustée à la taille de votre mamelon (dans la boîte de votre tire-lait, vous en avez une standard, 24mm en général). La coupole doit laisser un espace de 1-2 mm autour du mamelon car celui-ci prend de l’expansion en longueur et en largeur pendant l’extraction. C’est important de faire attention à ce point pour éviter toute blessure due à la friction du tire-lait sur le mamelon. Si vous sentez un inconfort, changez de coupole. Si elle est trop grande, la succion sera moins efficace. Pour rendre celle-ci plus efficace, vous pouvez humecter le sein avec votre lait avant de placer la coupole.

Mettez votre tire-lait à la vitesse minimum qui vous permet de tirer du lait et non à la plus rapide que vous tolérez. Tirer du lait ne doit, en aucun temps, être douloureux. Si c’est le cas, consultez. Idéalement, il faut essayer de reproduire le rythme de succion du bébé soit 30-60 succions/minute et une force de succion entre 50 et 155 mm Hg pour un maximum de 220 mm Hg (voir le réglage du tire-lait).

Tirer les deux seins en même temps plutôt qu’un à la fois peut augmenter la quantité de lait tiré et réduit le temps passé à faire de l’extraction.Vous pouvez utiliser la technique du « power pumping » : tirer pendant 10-12 minutes, puis arrêter pendant 10-12 minutes et recommencer les étapes pendant 1 heure environ, le tout 1 à 2 fois par jour. Cette méthode sert à augmenter la production de lait.

Si vous tirez du colostrum (lait des premiers jours de vie du bébé), utilisez plutôt les mains et récupérez-le dans le contenant qui va servir à le donner au bébé pour éviter les pertes (seringue, tasse, cuillère). Pensez que le colostrum est rare et sort en petite quantité. Chaque goutte est précieuse pour le nouveau-né. C’est normal qu’il n’y ait pas de grosses quantités.

Si vous tirez du lait car votre bébé ne va pas au sein, l’idéal est de tirer du lait pour arriver à 8-12 tétées par jour (bébé + tire-lait) avec moins de 3h d’intervalles entre chaque extraction ou tétée, donc 1 ou 2 fois la nuit si bébé ne tète pas. L’extraction la nuit est importante surtout lors des 6 premières semaines pour stimuler au maximum la production de lait car c’est la période où la prolactine est plus sécrétée.

La majorité du lait extrait va l’être pendant les 2 premiers réflexes d’éjection, soit en dix minutes environ. Donc, vous pouvez tirer pendant un maximum de 15 minutes chaque sein ou 2 minutes après que le lait ne coule plus.
La fréquence est plus efficace que la durée de l’extraction sur la production du lait. Il vaut mieux tirer 8 fois 10 min par jour que 4 fois 20min.
La quantité de lait tiré variera d’une fois à l’autre selon le moment de la journée, votre fatigue et votre niveau de stress… À force de le faire de façon régulière, cela deviendra plus facile et vous récolterez plus.

J’espère que chacune d’entre vous trouvera ici une ou des réponses à ses questions et que ces informations vous aideront dans votre allaitement. Surtout, n’hésitez pas à consulter pour vous aider à trouver les réponses qui conviennent à votre allaitement.

 

Marie-Caroline Bergouignan
Consultante en lactation IBCLC
Au service de votre allaitement
www.sosallaitement.com
514-967-6206

 

Vos ressources
Méthode Marmet pour l’extraction manuelle
Lien vers le tableau de conservation du lait maternel
Les différentes sortes de tire-lait :
« Bien vivre l’allaitement » de Madeleine Allard et Annie Desrochers, 2010
« Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans » de l’Institut national de santé publique du Québec

Bibliographie
Ligue La Leche
« Breastfeeding management for the clinician » de Marsha Walker, 2011
« Expressing breast milk » par Dr Jack Newman
« Breastfeeding and human lactation » de Jan Riordan et Karen Wambach, 2010
« Breastfeeding, a guide for the medical profession » de Ruth A. Lawrence et Robert M. Lawrence, 2011

 

N.B. Vous pouvez diffuser et partager cet article sans autre permission, à condition qu’il soit utilisé exclusivement dans des contextes où le “Code international de commercialisation de substituts du lait maternel” de l’OMS est respecté dans son intégralité. Ce texte de Marie-Caroline Bergouignan, IBCLC, a été commandité par Momzelle inc. Cette mention est considérée faisant partie intégrante du texte et devra donc faire partie de sa diffusion.

 

 

 

comments (0)

Leave a Comment

Please note, comments must be approved before the are published.

Recent Articles

tags

SEE MORE SEE LESS

Get 15% off your first order!

Join our mailing list to receive exclusive offers and get 15% off your first order!